Arrimage de la marchandise

Ce que disent les normes

Plus les « règles reconnues de la technique » exigées dans le § 22 du code de la route deviennent concrètes, plus il devient clair que les consignes d'arrimage de la marchandise des différentes organisations se recoupent en partie et se complètent. C'est pourquoi il est possible de se procurer des semi-remorques qui répondent en même temps aux normes de la directive VDI 2700, à la directive Daimler 9.5 et à la norme DIN EN 12642 Code XL.

VDI 2700
Le Verein Deutscher Ingenieure (Association des ingénieurs allemands, VDI) a publié les règles reconnues de la technique pour de nombreux sujets d'arrimage de la marchandise dans sa série de directives VDI 2700 qui sont chacun traités sur une fiche. Il existe des fiches VDI 2700 sur les forces d'arrimage (2), sur le plan de répartition des charges (4), sur les marchandises en vrac (6), sur la circulation de chargement combiné (7), sur les bobines de papier (9), sur le béton armé (11), sur les boissons (12), sur les bobines d'acier (19) et sur d'autres sujets. Cette série est complétée en permanence.



DIN EN 12642
La norme européenne DIN EN 12642 est en vigueur dans tous les pays membres de l'Union européenne ainsi qu'en Norvège et en Suisse et elle décrit les exigences minimum posées aux carrosseries des véhicules utilitaires de plus de 3,5 tonnes. Elle comprend une face avant (0,5 x la charge utile), une paroi arrière (0,3 x la charge utile) et des parois latérales (0,4 x la charge utile) plus solides qui ne doivent pas se débosseler de plus de 30 cm – p. ex. en raison de virages particulièrement serrés – avant de revenir à leur état d'origine contre le cadre du véhicule. Une perforation continue de l’arrimage dans le cadre extérieur ainsi que des versions renforcées des bâches et des ranchers de même qu'au moins 2 rangs de lattes de réhausse en bois ou en aluminium font également partie de l'équipement.
Le marquage Code XL désigne alors une stabilité particulièrement élevée de la carrosserie du véhicule contrairement au marquage Code L qui indique une carrosserie d'une solidité plus faible.
Le Code XL avec la mention « Adapté au transport de boissons » désigne une carrosserie de véhicule qui répond aux exigences particulières du transport de caisses de boissons sur palettes et de marchandises en tonneaux. Cette carrosserie se distingue par ses bâches latérales renforcées avec 24 boucles très rapprochées ainsi qu'une bâche de toit avec renfort de traverse. Par ailleurs, des poteaux pour boissons renforcés et 4 lattes de réhausse en aluminium font également partie de l'équipement du Code XL-Drink.

 

Daimler 9.5
L'objectif de la directive Daimler 9.5 est le transport avec aussi peu de problèmes que possible à destination et à l'arrivée des usines de Daimler AG et elle contient des méthodes imposées d'arrimage de la marchandise. Cette directive repose sur les impératifs légaux d'arrimage de la marchandise (code de la route / législation allemande sur les licences routières et code du commerce). L'équipement du véhicule pour un arrimage correct de la marchandise comprend une face avant testée pour 0,5 x la charge utile, une porte arrière testée pour 0,3 x charge utile et 2 paires de crémones, des bâches de toit et latérales avec 24 boucles Tyride ainsi qu'au moins 3 paires de ranchers renforcés de même que 4 rangs de lattes de réhausse en bois ou en aluminium et une butée de palette. La directive Daimler 9.5 est de plus en plus appliquée pour tous les transports du secteur automobile.

Ce que disent les normes