Arrimage de la marchandise

Ces forces travaillent pour vous

Trois forces sécurisent votre chargement :

  • Le poids (la force de pesanteur) pousse verticalement le chargement contre la surface de chargement.
  • La force d'inertie (force fictive) veut maintenir le chargement dans sa position actuelle et agit à l'encontre de l'accélération du véhicule, du freinage et des changements de direction.
  • La force de frottement empêche ou diminue le décalage du chargement. Son effet est influencé par les surfaces et l'espace de chargement.

Dans le cas idéal, ces trois forces ont pour résultat que le chargement reste là où il a été placé même pendant le voyage, si seulement il n'y avait pas là les accélérations du véhicule au départ et pendant le trajet, le freinage ou les changements de direction comme les virages. Elles déplacent le chargement de sa position initiale. C'est pourquoi on a besoin d'une contre-force qui – à force égale – assure la sécurisation de la marchandise.

 

Le frottement – le retardement
Toute surface – même si elle semble lisse – a des irrégularités, des « buttes et des vallées ». Si on presse deux surfaces l'une contre l'autre, celles-ci s'accrochent et rendent le mouvement relatif plus difficile. On exprime cette résistance avec le coefficient de frottement μ [mü]. Plus cette valeur est basse, plus la résistance est elle aussi faible. Au repos, cette résistance est plus grande que si les objets sont déjà en mouvement. Lors de l'arrimage de la marchandise, on considère toujours ce coefficient de frottement dynamique, étant donné que l'on ne peut pas partir du principe d'un chargement au repos en raison des vibrations lors du trajet.

Ces forces travaillent pour vousCes forces travaillent pour vous