Arrimage de la marchandise

Les valeurs pratiques

Les coefficients de frottement des combinaisons de matériaux les plus courantes présentent de grandes différences, c'est pourquoi il est important d'avoir toujours au moins les informations principales devant les yeux. En cas de doute, choisissez toujours la valeur la plus faible. Cela s'applique également à l'estimation des emplacements où se trouvent ce qu'on appelle des points de frottement, c'est-à-dire les points de raccord entre les matériaux.

Exemple : une palette est placée sur le plancher de la semi-remorque, un mouvement peut ici apparaître entre le plancher et la palette mais aussi entre la palette et les marchandises qu'elle contient et également entre les différents articles du chargement. On prend toujours le point le plus faible comme base de l'estimation. Le tableau de la figure N° 2 indique les coefficients de frottement dynamique. On part donc du principe qu'un chargement est toujours un peu en mouvement en raison des vibrations lors du trajet si bien que les adhérences de départ ne jouent aucun rôle.

En cas de doute, prenez le coefficient de frottement le plus petit, p. ex. μ = 0,2 pour une surface de chargement qui n'a pas été balayée.

Familiarisez-vous avec les valeurs des forces pour être capable de déterminer les forces et les mesures de sécurisation nécessaires sur place.

Les valeurs pratiquesEn cas de doute, prenez le coefficient de frottement le plus petit, p. ex. ? = 0,2 pour une surface de chargement qui n'a pas été balayée.